logotype

Le yoga améliore le sommeil et la qualité de vie des survivants du cancer



Le yoga améliore nettement le sommeil et la qualité de vie de
survivants du cancer révèle l'étude clinique la plus étendue conduite
à ce jour pour mesurer les effets de cette discipline sur ces
patients, dont les résultats ont été présentés jeudi.

"Très peu, sinon aucun traitement n'est efficace très longtemps pour
régler les troubles du sommeil et la fatigue dont souffrent les
survivants du cancer", a expliqué la professeur Karen Mustian,
professeur adjoint de cancérologie et de médecine préventive de la
faculté de médecine de l'Université de Rochester (New York, nord-est).

Cette étude a été présentée lors d'une conférence de presse
téléphonique organisée par l'American Society of Clinical Oncology
(ASCO) en prélude à sa conférence annuelle devant se dérouler du 4 au
8 juin à Chicago (Illinois, nord).

Les problèmes de sommeil et la fatigue sont les effets secondaires les
plus fréquents affectant les personnes ayant survécu à un cancer, des
troubles qui peuvent altérer leur qualité de vie, a souligné le Dr
Mustian.

Quelque 80% des patients font part de difficultés à dormir durant leur
traitement anti-cancéreux et jusqu'à 65% signalent ce problème après
la fin de leur thérapie.

L'étude clinique a été menée avec 410 survivants du cancer dont la
maladie avait été détectée aux tout premiers stades. Quelque 96%
étaient des femmes dont 75% avaient eu un cancer du sein.

Ces patients ont fait part de troubles du sommeil dans une période
allant de deux à 24 mois après la fin de leur thérapie anti-cancer.

La moitié des participants a été traitée avec les somnifères tandis
que l'autre partie a suivi en plus un programme de yoga de quatre
semaines à raison de deux séances hebdomadaires.

Ce programme a consisté en des exercices de méditation, de
respiration, en positions assises, allongées et debout.

Les patients ayant pratiqué le yoga ont été 22% à faire part d'une
nette amélioration de la qualité de leur sommeil contre 12% dans le
groupe témoin.

Près de 30% ont aussi indiqué être moins endormi durant la journée
contre 5% chez les autres.

Dans le groupe ayant fait du yoga, les participants ont été 21% à
réduire le recours au somnifères tandis que l'ensemble des patients du
groupe témoin en a augmenté l'usage de 5%.

Parmi ceux ayant pratiqué le yoga, 42% ont indiqué une réduction de
leur fatigue contre seulement 12% dans le groupe témoin.

__._,_.___
2017  Le-Cancer.info