logotype

ALOE ARBORESCENS ET CANCER

du site http://cancertemoignage.free.fr/cancertemoignage/aloe.htm

Tout le monde ou presque connaît l'aloe vera et ses principes curatifs mais bien peu connaissent son cousin, l'aloe arborescens qui fait preuve d'un pouvoir de guérison encore plus puissant notamment en ce qui concerne le cancer. Il possède des propriétés anti-inflammatoires, antivirales et antiseptiques. Il stimule le système immunitaire et favorise la régénérescence des tissus.
Récemment, une étude a démontré l'efficacité de l'aloe arborescens sur l'hépato-carcinogénèse alors que le cancer du foie est le plus souvent un arrêt de mort.
Cette étude menée par des chercheurs japonais, in vivo et in vitro, montre que non seulement la prise d'aloe arborescens diminue le nombre de cellules cancéreuses mais qu'elle est utile pour prévenir ce cancer grâce à son pouvoir inhibiteur sur la naissance et le développement des cellules cancéreuses (Okada K. Yakayama J. "Studies on in vitro and in vivo effects of aloe extract on hepato carcinogenesis") journal of the Yakayama medical Society, 1997, 48/85-95.
En outre, l'aloe arborescens aide à la restauration des tissus brûlés par les rayons X.
La recette qui suit, nous vient d'un bidonville du Brésil (Rio Grande do Sol) où le cancer ne fait aucun ravage. Elle a été expérimentée dans bien d'autres régions avec un taux de succès d'environ 80 %. J'ai attendu de l'avoir moi-même testée pour en parler.

RECETTE
(telle qu'elle a été testée et transmise par le Frère Romano Zago qui travaillait dans ce bidonville)

INGREDIENTS
- Un demi-kilo de miel liquide (biologique)
- 40 à 50 ml (la valeur d'une petite tasse à café) de distillat (whisky, cognac, eau de vie de fruit, personnellement, je conseille une eau de vie de pomme : le calvados). Les personnes ne supportant pas du tout l'alcool peuvent le remplacer par un pur jus de carotte ou de fruit (par exemple : citron ou pomme). Toutefois, le jus de carotte est totalement déconseillé lorsque le foie est en mauvais état. Si le foie ne fonctionne pas bien, il est très possible qu'il soit incapable de transformer le bétacarotène en vitamine A. En ce cas, la carotte agit comme un poison, il vaut mieux l'éviter momentanément (j'ai moi-même expérimenté ce phénomène).
- 350 grammes de feuilles d'aloe arborescens entières, soit deux feuilles ou plus

PREPARATION
Pour garantir la fraîcheur de ce mélange, il est préférable de ne préparer que la moitié ou mieux le quart des quantités à la fois. Enlever le bout des épines des bords de la feuille à l'aide d'un couteau ou de ciseaux. Essuyer la poussière de la feuille avec un chiffon propre sec ou très légèrement humide. Couper la feuille en morceaux sans retirer la peau. Mettre dans un mixeur les morceaux de feuille, le miel et l'eau de vie. Mixer à coups rapides de façon à ne pas chauffer la préparation. Ne pas cuire, ne pas filtrer. Mettre au réfrigérateur, dans une bouteille bien bouchée, sombre car la préparation craint la lumière.

DOSES CONSEILLEES
Prendre une cuillerée à soupe du produit 20 à 30 minutes avant les trois repas principaux (petit déjeuner, déjeuner et dîner). Bien agiter avant l'emploi. En début de cure, certaines personnes hyperréactives peuvent avoir des réactions d'urticaire, d'eczéma ou autres, il est conseillé, en ce cas, de diminuer les doses à une cuillerée à café ou même moins puis de remonter progressivement les doses.

Une fois le traitement commencé, il est important de prendre tout le contenu de la bouteille. Ce cycle sera répété autant de fois qu'il est nécessaire pour éliminer le mal avec une pause de 3 à 7 jours entre les cures (En ce qui me concerne la première cure a été magnifiquement efficace mais la pause de 5 jours après la première cure a fait ressortir tous mes signes de cancer et je ne compte pas refaire de pause tant que demeure la petite grosseur qui se trouve juste au dessous de mon oreille dans le pli entre le crâne et la mâchoire).
Après quatre tentatives infructueuses, on doublera les doses (soit deux cuillerées à soupe avant chaque repas). A l'issue de ces cures, il faudra se soumettre à des examens médicaux, le résultat des analyses permettra de juger de l'état de la personne et s'il y a lieu de continuer les cures. En effet, une simple amélioration ne doit en aucun cas entraîner l'arrêt des cures sous peine d'une reprise plus forte du cancer.

MA RECETTE PERSONNELLE
Très rustique, elle présente l'intérêt d'éviter certains problèmes. Il s'agit simplement de couper à peu près l'équivalent d'une demi-cuillerée à soupe de feuille entière et de retirer le bout des épines puis de la mâcher soigneusement avant de l'avaler. Le goût bien qu'amer est tout à fait acceptable. Les problèmes ainsi évités sont le sucre et l'alcool.
En effet, pour moi, après une amélioration très significative, la recette classique ne fonctionnait plus. Une de mes joues commençait à enfler légèrement comme il m'arrive souvent lorsque je travaille sur un écran non équipé de filtre. J'ai mâché de l'aloe cru et nature avant de me coucher et dès le lendemain matin je n'avais plus d'oedème.
Je vais donc continuer avec cette recette toute simple, permettant une fraîcheur maximale et qui a l'avantage de ne nécessiter aucune préparation.

L'aloe arborescens ne profite pas seulement aux cancéreux, selon un article de John Ellis, ses indications sont nombreuses, notamment :
Eczéma, pellicules, cicatrices disgracieuses, orgelets, mycoses, candida albicans, hyperplasie bénigne de la prostate, anxiété et dépression, mauvaise circulation, acidité d'estomac, gastrite, ulcère peptique, yeux chassieux, cors, furoncles, arthrite, polypes intestinaux, polypes utérins, suées nocturnes, certaines paralysies, certaines surdités, constipation, excès de cholestérol, normalisation de la tension, calvitie, sinusite, lupus, herpès, psoriasis, certaines épilepsies, pied d'athlète, ongles cassants, acné, rhumes, indigestions, ulcères variqueux, ulcères de la rétine, toxoplasmose de l'oeil, perte de l'odorat, brûlures, coups de soleil.


L'ALOE ET LE CANCER site de http://www.patriziacattaneo.com/l_aloe_et_le_cancer.html

Le Père Romano Zago est un prêtre franciscain d'origine italienne, né en 1932 au Brésil.
Professeur au séminaire de Taquari, il obtient en 1971 une maîtrise en lettres et il enseigne le français, l'espagnol, le portugais et le latin. En 1991, il est envoyé en Israël où il continue d'enseigner.
Aujourd'hui, il vit et travaille au Brésil où il est retourné après avoir terminé sa mission en Terre Sainte.
Il avait entendu parler des bienfaits de l'aloe.
Soulignons que le Père Bianco rappelle très souvent le fait que la médecine est un cadeau de Dieu. La nature, d'autant plus.

A savoir: cet article ne vise pas à remplacer le médecin qu'il FAUT TOUJOURS CONSULTER, mais il vise simplement à diffuser ce don de la nature très simple et utile.

Le Père Romano Zago
"Je connaissais déjà cette plante (l'aloe) quand je vivais au Brésil – déclare le religieux – ma mère nous en donnait toujours soit comme lénitif, quand nous étions enfants et nous nous blessions, soit pour guérir toutes sortes de petits maux quotidiens. Mais à ce moment-là, je ne croyais pas qu'une plante si petite et commune pouvait avoir un pouvoir de guérison si grand". Il mélange le jus obtenu des feuilles d'aloès passées au mixeur avec du simple miel d'abeilles et de l'eau-de-vie et il obtient ainsi une préparation aux propriétés médicales extraordinaires.
Ses premiers "patients" sont des personnes de religion chrétienne, juive et musulmane auxquelles Père Romano offre quelques doses de sa boisson.

La toute première personne dont il s'est occupé fut un homme âgé, atteint du cancer de la prostate en phase terminale. Les médecins ne pouvaient plus rien pour lui et ne lui laissaient plus que quelques jours à vivre. On demanda au Père Romano de venir lui administrer les derniers Sacrements. Il essaya, en vain, de convaincre son épouse d'essayer de lui faire prendre le mélange. Comment une petite recette si naïve pourrait-elle lui rendre la santé ?

Le Père arriva à convaincre son fils et, 8 jours plus tard, l'homme qui était rentré à la maison "pour mourir" aux dires de médecins n'allait pas bien du tout mais la protubérance qu'il avait dans le ventre avait disparue.
Le Père Romano encouragea à continuer la cure.
L'homme a progressivement pu recommencer à manger, puis à sortir de son lit. Quelques mois plus tard, il recommençait à travailler dans les champs. Aujourd'hui, à 80 ans passés, il est toujours vif et vigoureux.

Une fois rentré au Brésil en 1995, le Père Romano Zago divulgue ultérieurement sa formule et commence à se dédier totalement à son expérimentation et au soin des malades les plus graves et désespérés. Convaincu par de nombreuses guérisons extraordinaires, il recueille son expérience dans le livre "O cancer tem cura" ("Di cancro si può guarire", "Du cancer, on peut guérir !" Editions Adle), dans lequel il explique avec simplicité et clarté l'expérience du soin de la "maladie du siècle" à l'aide de sa boisson à base d'Aloès. "Si quelques-uns sont guéris en profitant de cette méthode simple et économique, pourquoi ne pas offrir cette même opportunité à plusieurs personnes? C'est celui-ci mon seul but", explique-t-il dans son livre.

Il y relate de nombreux témoignages de guérison ou de soulagement de la maladie. Le Père Romano Zago souligne le fait que cette plante est un cadeau de Dieu et qu'il a été simplement le principal divulgateur et non pas l'inventeur de cette formule.
Son mérite est d'avoir poursuivi avec grande détermination et constance la divulgation et le perfectionnement de cette préparation à base d' Aloès, premièrement à travers l'administration du produit à d'innombrables personnes qui venaient chez lui pour avoir au moins un espoir de guérison au moment difficile de la "maladie du siècle", un espoir pour eux-mêmes ou pour les membres de leur famille; ensuite une divulgation à travers plusieurs publications qui ont fait aussi connaître la formule de l'Aloe de Père Romano Zago en occident.

Ses études sont également publiées dans un magazine très connu, "Terre Sainte", et dans d'autres magazines spécialisés et importants.


Aloes, miel et eau-de-vie
Les ingrédients à utiliser ont tous leur importance : l'Aloès arborescens avant tout, puis le miel et l'eau-de-vie (ou cognac, whisky, brandy, tequila).

Le miel d'abeilles, naturel et pas traité, a la caractéristique de pouvoir transporter les substances curatives contenues dans le jus d'Aloès jusqu'aux récepteurs de notre organisme qu'on ne peut pas facilement atteindre, en permettant ainsi au remède d'exercer toute son action bénéfique.

L'eau-de-vie a un effet de vaso-dilatation, et la dilatation des vaisseaux sanguins facilite la dépuration générale de notre organisme. Le sang peut ainsi se purifier en éliminant les substances infectieuses. En outre, l'organisme humain ne serait pas capable d'absorber complètement l'aloïne, la sève visqueuse qui jaillit des feuilles incisées de l'Aloès, si ce liquide n'était pas dilué dans l'alcool.

L'aloe a de nombreuses vertus dont celle de renforcer l'immunité et d'éliminer les toxines de l'organisme. Les feuilles utilisées doivent avoir 4 ou 5 ans au moins.

PREPARATION ET POSOLOGIE
Voici la formule définitive de l'Aloe de Père Romano Zago.

Ingrédients :
Un demi kilo de miel d'abeilles (miel naturel, pur, biologique)
40-50 ml (environ 6 cuillères à soupe) d'alcool (eau-de-vie, cognac, whisky, etc.)
350-400 grammes de feuilles Aloe Arborescens

Comment le préparer ?
- Enlever les épines des bords et la poussière des feuilles, en utilisant un linge sec ou une éponge.
- Couper les feuilles en morceaux (sans enlever la peau)
- Les mettre dans un mixeur avec le miel et l'alcool
- Bien mixer jusqu'à ce que la mixture soit prête à la consommation.
- Ne pas filtrer ni cuire
- Conserver la préparation au frigo dans un flacon opaque bien fermé.

Le Père Romano conseille de prendre une cuillère à soupe de ce mélange une demi-heure avant les trois repas principaux. Il faut bien mélanger le produit avant utilisation.

Lorsque le premier pot est vide, il est souhaitable de consulter son médecin pour vérifier l'état de la maladie. D'après les conseils qui vous seront donnés par votre médecin, après une pause de quelques jours, vous pouvez reprendre le traitement jusqu'à ce que le mal soit totalement éliminé.

Réactions possibles de notre organisme
Le Père Romano Zago précise qu'il peut y avoir des réactions mais qu'elles ne doivent pas effrayer. Ces réactions sont dues à l'expulsion complète des toxines de notre corps.
Il peut y avoir des éruptions cutanées, des troubles intestinaux, des vomissements, des douleurs au ventre ou ailleurs.
Selon le Père Romano, ces réactions indiquent que l'on est sur le bon chemin et que les efforts que l'on a faits jusque-là commencent à donner leurs fruits.

N'importe qui peut utiliser ce remède, il est déconseillé seulement aux femmes enceintes, en raison de leur condition particulière.

A savoir aussi

Pendant le traitement à l'aloe, il ne faut plus manger de viande (ou dérivés) mais la remplacer par des fruits, légumes et céréales.vous suivez un traitement traditionnel (chimiothérapie, radiothérapie ou autre), n'arrêtez pas votre traitement mais complétez-le par la prise de ce "mélange" naturel qui vous aidera à renforcer votre immunité et à guérir.

Si vous constatez une amélioration de votre santé, n'arrêtez surtout pas le traitement. Ce serait en perdre tous les bénéfices. Cela entraînerait également la reprise de la maladie de manière fulgurante alors que la guérison est à portée de main… N'arrêtez que lorsque les médecins attestent la guérison complète de la maladie.

Tout le monde ne guérit pas automatiquement en prenant ce "traitement naturel" mais il atténue toujours très fortement la douleur.

Certaines pharmacies en France et en Italie et peut-être dans d'autres pays du monde préparent la formule du Père Romano. Si vous n'en avez pas près de chez vous, vous pouvez la préparer facilement vous-mêmes en quelques minutes.

2017  Le-Cancer.info