logotype
image1 image2 image3 image3
On ne s'est jamais posé la question en cancérologie clinique, pourquoi ne trouve t on très rarement pour ne pas dire jamais ou presque des malades atteint de cancers, chez la population "internées longuement en psychiatrie ? Particulièrement chez les schizophrènes catatoniques..
Est ce leurs défenses immunitaires qui les protèges , ou leur régime alimentaire ? ou plutôt leur émotionnel et mental qui n'est plus dans son état normale, ceci ne confirmerait il pas la causalité conflictuelle des cancers, ou va t on encore tourner en rond encore et encore ?
Méditez ceci , réfléchissez y..
Hamer à raison
 

Le savez-vous ?

Que des études épidémiologiques effectuées à large échelle et sur la période des 20 dernières années (1988 – 2008), études validées par la communauté scientifique, ont révélé que la chimiothérapie pratiquée dans la lutte contre le cancer n'est efficace que dans

2,2 % des cas !

 

Dans les 2,2 % des cas cela signifie que leurs corps étaient assez forts pour se guérir, et en même temps résister au poison de la chimiothérapie et ou de la radiothérapie !

index1

Le savez-vous ?

Que les estimations officielles de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) révèlent qu'actuellement, 50 % des hommes et 33 %
des femmes auront un cancer dans le courant de leur vie.
 

 
 
 
Chimiothérapie

Nos descendants se demanderont comment il aura été possible que la profession médicale ait inoculé de tels poisons en les faisant passer pour des traitements bienfaisant ! Comme il y a trois-cent ans, la médecine officielle soignait la syphilis en faisant respirer au patient des vapeurs de mercure ! Les patients guérissait de la syphilis, mais pour mourir après quelques mois empoisonnés par le mercure.

images 5

Le savez-vous ?
Que le cancer frappe les personnes à
un âge de plus en plus précoce !

 

Le savez-vous ?
CANCÉROLOGIE : ON SE MOQUE DE NOUS DEPUIS LONGTEMPS
voir l'article plus bas !

 

Le savez-vous ?
Une grande majorité des études sur
le cancer sont inexactes et
potentiellement frauduleuses !
voir l'article plus bas!

 
images22
 

 

 

 

 

 

 

Le savez-vous ?

Un corps sain peut traiter naturellement n'importe quel cancer. Aucun traitement allopathique contre des cancers efficace n'existe aujourd'hui. Quand les médecins emploient la chimiothérapie et la radiothérapie, et quand certains des patients (un petit pourcentage) sont guéris (le plus souvent juste en rémission, et rechutent plus tard) les médecins dissent que leur traitement a guéri des personnes. C'est un mensonge : ces personnes seront guéries MALGRE la chimiothérapie et la radiothérapie qui sont toxiques. Cela signifie que leur corps était assez fort pour se guérir, et en même temps résister au poison de la chimiothérapie et de la radiothérapie. Si vous êtes diagnostiqué avec le cancer fuyez ces "thérapies» C’est votre liberté fondamentale de refuser un traitement. Si vous refuser le traitement et que le cancer vous tue, vous serez sûr que ce n'est pas le traitement médical "officiel" qui en sera responsable comme c'est le cas dans la grande majorité des décès de cancer.


Le Webmaster

 Cancer, deux études inquiétantes dont une publiée
dans la revue Scientifique Nature

La première, publiée dans la revue Nature, indique qu’une grande majorité des études sur le cancer sont inexactes et potentiellement frauduleuses.

Ce qui inquiète particulièrement les chercheurs, c’est qu’ils n’arrivent que rarement à répliquer les résultats des grandes études « de référence ».

Parmi 53 études importantes sur le cancer, pourtant publiées dans des revues scientifiques de haut-niveau, 47 n’ont jamais pu être reproduites avec des résultats semblables.

Ce n’est pas une nouveauté d’ailleurs, puisque, en 2009, des chercheurs du University of Michigan’s Comprehensive Cancer Center avaient également publié des conclusions comme quoi beaucoup d’études célèbres sur le cancer sont en fait biaisées en faveur de l’industrie pharmaceutique (étude publiée sur la revue CANCER en ligne).

 

CANCÉROLOGIE : ON SE MOQUE DE NOUS DEPUIS LONGTEMPS

Depuis 50 ans, en dépit du bla-bla-bla que les institutions nous servent, aucun progrès effectif n’a été réalisé dans la recherche sur le cancer. Mieux, cet état de fait n’est pas un hasard mais une volonté politique avérée à but purement mercantile. D’ailleurs, tous ceux qui ont trouvé des remèdes efficaces ont été combattus, écartés, voire éliminés, et leurs méthodes ont été confisquées, réduisant les malades dissidents à se soigner et à guérir par effraction. Ce que j’ose prétendre depuis des années est une fois de plus confirmé par trois bombes médiatiques qui sont tombées récemment :

1 - L'Université de Harvard impliquée dans une fraude scientifique !

En effet, plusieurs responsables de recherche de la très réputée Harvard Medical School ont falsifié les résultats d'études scientifiques, ceci afin d’arriver à des conclusions qui leur permettaient de pouvoir prétendre à une subvention fédérale de 15 millions de dollars. Un procès va se tenir prochainement sur cette affaire. Mais ce n’est que l’arbre qui cache la forêt…..

2 - La plupart des études scientifiques sur le cancer sont bidons !

C. Glenn Begley, ancien patron d'un labo pharmaceutique a récemment lâché sa bombe dans un article de la revue Nature : sur 53 études de haut niveau (publiées dans les revues les plus sérieuses) qu'il avait jugées intéressantes dans le cadre du développement de nouveaux médicaments anti-cancer, 47 (soit 88%) n'ont jamais pu être reproduites par ses équipes ! 

Begley a alors aménagé une rencontre avec plusieurs responsables de ces fausses études. Et voici ce qu'il raconte sur l'un de ces rendez-vous : « Je lui ai expliqué que nous avions refait leur expérience 50 fois sans jamais parvenir au même résultat qu'eux. Il m'a répondu qu'ils avaient fait six tentatives, obtenant le résultat une seule fois, mais c'est bien celui-là qu'ils ont choisi de publier car il sonnait mieux… » 

Ce cas n’est malheureusement pas isolé, loin de là, et c’est le système de financement des labos de recherche qui est à revoir.

3 -  Des médicaments anti-cancer qui font flamber les cancers !

Le problème est que ces études malhonnêtes constituent une base de développement pour des nouveaux médicaments, tels le Glivec et le Sutent, anti-angiogéniques dont le principe est de bloquer l'irrigation sanguine des tumeurs dans l’espoir de les tuer. Manque de chance, une équipe scientifique a montré que cette technique tue aussi  les péricytes environnantes, qui ont pour fonction de combattre la tumeur. Résultat : la tumeur diminue bel et bien en volume, mais elle dissémine beaucoup plus rapidement ses cellules cancéreuses dans le reste de l'organisme. C’est ce qu’a déclaré le professeur Raghu Kalluri, responsable de l'étude. Ceci n’empêche pas que le Glivec depuis 2001 et le Sutent depuis 2006 soient toujours autorisés et administrés officiellement dans la plupart des chimios en Europe, sans états d’âme.

Mais Motus et bouche cousue ! Business is business !

Et les morts ne font jamais de réclamations……

 

 

 

 

 

 

L'information diffusée sur le site est destinée à encourager , et non à remplacer, les relations existantes entre patient et médecin. Afin d'être en conformité avec les Lois Médicales de votre pays, en cas de maladie, vous devez consulter un médecin et vous conformer à ses prescriptions
 
 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
.
.
 
 

 

...
 
 
 
 
.
.
 
 
Faire un échange de liens sur les thémes:
 
.
 

Cancer, Tabac, sevrage, stop tabac, cigarettes, Bach, extrait de pépins de pamplemousse, Chlorure de magnésium, Argent colloïdal,Reiki, chakras, spirituel, cancer, cancer du foie, cancer de la prostate, cancer  poumon, cancer colon, cancer des ganglions, cancer des ovaires, chimiothérapie, cancer rein, cancer vessie, cancer os, cancer des seins, radiothérapie, cancer du pancréas, oncologie, Hamer, Breuss, Simoncini, algues AFA, symptome cancer, radiothérapie, cancer bouche, aloes arborescents, cancer colorectal,  cancer symptome, cancer de, arreter de fumer,

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Formation-Reiki
Chemin des Ecoliers 3
1350 Orbe - Suisse

Téléphone: +41(0) 24 441 16 41
Portable: +41(0) 76 575 33 13

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

wordpress themeswordpress templates
2016  Le-Cancer.info